"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Des élèves exclus pour diffamation sur des blogs
    France > internet, délinquance
    Article posté par Isabelle Longuet le Jeudi 24 mars 2005

    " Huit collégiens ont été exclus ces derniers jours pour avoir critiqué des professeurs sur leurs blogs (pages Web personnelles sur Internet), mesures jugées "disproportionnées" par les parents d'élèves et un syndicat lycéen, et peu représentatives pour l'éducation nationale.
   
    A chaque fois, les collègiens, venant notamment du Val-d'Oise, du Puy-de-Dôme et de la Somme et considérés comme de "bons élèves", s'étaient moqués de leurs professeurs par le biais de dessins, de photos ou d'insultes parfois colorées. "Ce genre de choses doit être sanctionné mais pas comme ça, par le dialogue, il faut faire comprendre aux élèves que la vie en société ne marche pas comme ça", a estimé une représentante du syndicat lycéen FIDL. Selon elle, l'exclusion définitive est "disproportionnée".
   
    "On est dans un contexte où les jeunes croient qu'on peut dire tout, qu'il n'y a pas de limite et les jeunes se jettent dessus, c'est à l'éducation nationale de remplir son rôle et d'apprendre aux jeunes à distinguer public et privé", a ajouté Georges Dupon-Lahitte, président de la FCPE, principale fédération de parents d'élèves. Selon lui, "ces exclusions sont disproportionnées", d'autant plus qu'il s'agit "d'un acte extérieur à l'école sanctionné par le réglement intérieur des établissements".
    Le délégué interministériel aux usages d'Internet, Benoît Sillard, a assuré que le gouvernement n'entendait pas "interdire les blogs". "Dans 99 % des cas", les problèmes "ont été réglés en interne par des discussions entre enseignants et élèves", a-t-il assuré.
   
    UN ÉLÈVE SUR DEUX
   
    Très en vogue - un élève sur deux en anime ou y participe, selon le ministère -, les blogs sont des sites Internet personnels consultables par tous et ouverts aux commentaires des internautes. Parfois thématiques, ils se concentrent sur le hobby de l'adolescent ou sur des questions d'actualité. Ils peuvent aussi rassembler des récits de la vie quotidienne, des photos et des réflexions, à l'image d'un journal intime. "La portée d'un blog est très limitée, potentiellement, ça peut être lu par tout le monde mais, en réalité, c'est lu par dix personnes", a estimé la FIDL.
   
    Le ministère de l'éducation nationale a "une action systématique de formation et de sensibilisation en amont" aux droits et devoirs des internautes, une charte figurant même depuis la rentrée dans le réglement intérieur des établissements scolaires, a précisé M. Sillard.
   
    Un des collégiens exclus, scolarisé au collège Teilhard-de-Chardin de Chamalières (Puy-de-Dôme), avait rédigé sur son blog - détruit depuis - des propos insultants concernant plusieurs professeurs, qualifiés de "petits péteux", de "brochettes de boulets" ou d'"imbécile heureuse", selon le principal.
   
    Trois élèves du collège Henri-Matisse de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) ont été exclus parce que des photos de professeurs du collège "prises à leur insu" et accompagnées de "commentaires calomnieux" et d'"insultes" étaient diffusées sur leur blog. A Amiens (Somme), deux élèves de 3e du collège privé Saint-Martin avaient dessiné des caricatures, écrit des insultes et porté des "diffamations assez graves" à l'encontre de plusieurs professeurs, selon le directeur. Un des chefs d'établissement a justifié sa décision par la difficulté que l'élève aurait désormais à se retrouver en présence des professeurs insultés, un autre a relevé que de tels comportements étaient "la porte ouverte à tout". "

Source : LE MONDE 24 mars 2005

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto