"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Josacine empoisonnée : examen d'une demande de libération conditionnelle de Jean-Marc Deperrois
    France > empoisonnement, justice
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Samedi 5 mars 2005

    " Le tribunal d'application des peines d'Evreux a examiné vendredi une demande de libération conditionnelle de Jean-Marc Deperrois, condamné en 1997 à 20 ans de réclusion criminelle pour l'empoisonnement d'Emilie Tanay, a-t-on appris de source judiciaire. Ce tribunal, présidé par le Juge d'application des peines (Jap) d'Evreux assisté de deux vice-présidents et de deux assesseurs, rendra sa décision le 7 avril. L'audience s'est tenue dans l'enceinte du centre de détention de Val-de-Reuil (Eure) où Jean-Marc Deperrois purge sa peine. Cette demande a été déposée alors que Jean-Marc Deperrois, qui est incarcéré depuis le 27 juillet 1994 dans le cadre de la détention provisoire puis de sa condamnation, a purgé un peu plus de la moitié de sa peine. La Cour d'assises de la Seine-maritime a condamné le 25 mai 1997 à 20 ans de réclusion ce chef d'entreprise pour l'empoisonnement, à Gruchet-le-Valasse, près du Havre, le 11 juin 1994 de la petite Emilie Tanay, 11 ans, avec du sirop de Josacine contaminé au cyanure. Selon l'accusation, Jean-Marc Deperrois avait introduit le cynanure dans le sirop en pensant que celui-ci était destiné au mari de sa maîtresse. De son côté, Jean-Marc Deperrois a toujours clamé son innocence et soutenu que toutes les pistes n'avaient pas été explorées lors de l'instruction de cette affaire."

Source : AFP (4 mars 2005)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto