"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    France 2 analyse la violence à Creil ce soir à 22 h 40
    France > délinquance, crime & médias
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 21 janvier 2005

    " «Avoir deux ans pour réaliser une série, en télé, c'est un luxe inouï ! Ça n'arrive jamais ! » Christophe Nick est un réalisateur heureux. Le premier volet de ses « Chroniques de la violence ordinaire » est diffusé ce soir, à 22 h 40, dans « Contre-courant » sur France 2. Intitulé « Enfants en déroute », il a pour cadre principal l'hôpital Laennec de Creil.
    « Je voulais donner une autre vision de la violence, au-delà des victime-coupable et autres que fait la police ? traditionnels, explique le réalisateur. En fait, montrer les étapes de constitution de la carence jusqu'à l'agressivité. Etre démonstratif et pédagogue. » Après une tentative à Méru, « mais le maire est particulier et les rapports sont tendus », puis à Beauvais, « je n'ai pas accroché », l'équipe a posé ses caméras à Creil « où on a été bien reçus. L'intérêt est aussi qu'à Creil, des intervenants de qualité ont dix ans d'avance sur le reste du pays en matière de politique de la ville ».
   
    « Notre objectif est que ce moment de diffusion débouche sur un moment de discussion »
   
    D'ailleurs, le maire, Christian Grimbert, avait pris soin d'adresser un courrier à toutes les structures locales afin qu'elles réservent le meilleur accueil aux journalistes. En deux ans, ceux-ci ont en effet accumulé les heures de tournage. Mais, au final, nombre de personnes filmées, nombre d'associations qui se sont mises en quatre ne se retrouveront pas dans les quatre volets. « J'espère que cela n'occultera pas le travail de solidarité du mouvement associatif creillois », glisse le président d'une société locale. « Notre objectif est que ce moment de diffusion débouche sur un moment de discussion, rappelle Christophe Nick. Ce fut le cas à Marseille où a été présenté le dernier volet sur la cité de la Commanderie à Nogent-sur-Oise. » Après « Business des chéquiers volés », vendredi 28 janvier, à 22 h 35, puis « Au tribunal pour enfants », vendredi 4 février, à 22 h 40, « les Mauvais Garçons », qui sera diffusé le lundi 7 février, à 20 h 50 dans le cadre du magazine « Mots croisés », sera suivi d'un débat animé par Arlette Chabot. Présenté dans un pub creillois mardi soir, « les Mauvais Garçons » a donné lieu à des joutes verbales percutantes. Les Scoots, une ancienne bande de délinquants de la Commanderie devenue aujourd'hui un groupe de rap, ont tenté de justifier l'intensité des paroles de leurs chansons. Mais tous les intervenants se sont accordés sur la nécessité de braquer les projecteurs sur un quartier en perdition depuis des années, sans oublier que d'autres secteurs de l'agglomération sont menacés d'un destin identique. "
   
    Un article de Frédéric Noury.

Source : LE PARISIEN (21 janvier 2005)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto