"; ";
  Accueil     Librairie     Polars     Thrillers     Criminologie     S. Bourgoin     Infos     Liens  

_

Identification :      [inscription]

Actualité criminologie

    Le baston entre filles devient tendance à Zürich
    Europe du Nord & de l'Ouest > délinquance
    Article posté par Stéphane Bourgoin le Lundi 22 novembre 2004

    " Sans disposer de statistiques dignes de ce nom, les spécialistes estiment que le nombre de plaintes liées à ce genre d’incidents a triplé au cours des quatre dernières années. Au contraire des hommes, les donzelles cognent avant tout pour cogner et non pas pour détrousser leurs victimes. La police municipale parle déjà d’«un trend».
   
    Jeudi 28 octobre, vers 18 heures, trois assistantes en pharmacie, âgées de 17 et 18 ans, se promènent près de la Bahnhofstrasse. Dans une petite rue, les collègues de travail se trouvent face à un groupe de sept filles, d’un âge comparable. Celles-ci se placent de façon à obstruer le passage, projettent une première victime contre un mur, puis assènent des coups de pied et de poing à une seconde. Les malheureuses s’en tirent avec des contusions et des maux de tête.
   
    Crachat dans un hamburger
   
    Lors d’un après-midi torride, en août, trois amies de 17 ans s’apprêtent à passer commande à la caisse d’un Macdo. L’une d’entre elles est interpellée par trois adolescentes de 15 ans: «Tes cheveux blonds sont tellement laids!» La jeune fille offensée et ses deux camarades s’éloignent, se dirigent vers l’étage supérieur, puis se mettent à table. Les trois inconnues les suivent. L’une saisit un hamburger et crache dedans. Une autre vaporise du déodorant sur la nourriture.
   
    Les malheureuses décident alors de quitter l’établissement. Elles se font bousculer et tirer les cheveux dans l’escalier. Après avoir pu quitter l’établissement, une des trois victimes est rattrapée sur le chemin du travail. Elle est projetée au sol et griffée.
   
    Plus grave! Toujours en août, trois filles de 12 à 15 ans rossent une femme de 22 ans dans un train. Au moment où un voyageur s’apprête à intervenir, une adolescente dégaine un couteau.
   
    Augmentation des cas
   
    Ce type d’agression ne devient pas quotidien. Loin de là! «Mais, depuis l’an 2000, nous enregistrons chaque mois une à deux plaintes liées à ce type d’incident. Auparavant, il n’y en avait que quatre à six par an», indique le directeur adjoint de la brigade des mineurs de la police municipale zurichoise, Heinz Studer, après trente-trois ans de service dans la police et vingt dans le Jugenddienst.
   
    D’observations empiriques, il ressort que de plus en plus de jeunes femmes opèrent en bandes, avec comme seul mobile de provoquer. «La plupart du temps, elles ne dérobent rien. Lorsque les adolescentes convoitent des fringues de marque ou des bijoux fantaisie, elles recourent avant tout au vol à l’étalage», note Heinz Studer.
   
    Le policier observe en outre que les filles et les garçons ne se rencontrent guère sur le terrain de la violence: «Les adolescentes agissent surtout en fonction de pulsions agressives soudaines, gratuites, et s’en prennent avant tout à d’autres filles. Les jeunes gens décident, eux, d’agir à un moment précis et choisissent en connaissance de cause leurs lieux d’action. Leur objectif consiste le plus souvent à dévaliser les victimes. Dans la première discipline ou dans la seconde, je n’ai jamais eu connaissance d’opérations mixtes.»
   
    Hésitations à porter plainte
   
    Nicole Fix, porte-parole de la maréchaussée estime qu’«un trend de bagarres entre filles semble se dessiner. Les victimes restent pourtant peu enclines à porter plainte. Encore moins si elles s’en sortent sans blessures graves ni perte de biens matériels.» La brigade des mineurs zurichoise constate en outre que l’augmentation de la violence chez les adolescentes demeure intimement liée à une période de la vie. Cette tendance n’influence pas, ou pas encore, la délinquance chez les jeunes adultes."
   
    Un article de Philippe Rodrick.

Source : 24 HEURES (22 novembre 2004)

[Tous les articles criminologie]

Soyez le premier à poster un commentaire à cet article !


Veuillez vous inscrire ou vous identifier :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



_

Fil RSS
© Stéphane Bourgoin 2003 - 2014
Réalisation : Nokto